Suzuki algerie : le forum Index du Forum

Suzuki algerie : le forum
Site de rencontre et d'echange des amateurs et passionés algeriens de la voiture japonaise Suzuki et de son pendant Maruti

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Hausse de la taxe sur les véhicules neufs

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Suzuki algerie : le forum Index du Forum -> Suzuki algerie : le forum -> infos et debats
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
legend


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2009
Messages: 124
Localisation: parmi les miens

MessagePosté le: Dim 19 Juil - 08:37 (2009)    Sujet du message: Hausse de la taxe sur les véhicules neufs Répondre en citant

Hausse de la taxe sur les véhicules neufs : Panique chez les concessionnaires automobiles


 



La taxe imposable aux consommateurs à l’achat d’un véhicule neuf devrait augmenter à la faveur de la loi de finances complémentaire pour l’exercice 2009, qui passerait sous peu en Conseil des ministres. Officiellement, elle vise à réduire les importations de véhicules et à pousser les constructeurs à construire des usines en Algérie. Mais force est de constater que ce sont les petites bourses, dont le pouvoir d’achat est déjà faible, qui se voient presque dans l’impossibilité de s’offrir une voiture. Des questionnements sont également posés sur l’usage des fonds générés par l’application de la précédente taxe. Les concessionnaires automobiles se sentent, eux aussi, concernés. Ils se sont réunis en catastrophe hier à Alger. A l’ordre du jour de cette entrevue extraordinaire, sont inscrites des questions liées surtout à l’augmentation de la taxe imposable à l’achat de véhicules neufs et l’interdiction du port d’Alger aux navires transportant les véhicules.



Ces deux mesures ont provoqué les foudres des concessionnaires automobiles. Joint hier par téléphone, le directeur général de Diamal, qui commercialise notamment la marque américaine Chevrolet, estime que le consommateur est le premier sanctionné, mais le concessionnaire est également touché dans la mesure où ses ventes risquent de connaître des chutes importantes. « Nous étions appelés à faire des remises pour ne pas voir nos ventes chuter lors de l’application, l’année dernière, de la précédente taxe. Aujourd’hui, ne nous pouvons plus aller plus loin, notamment avec la dévaluation du dinar », laisse entendre le DG de Diamal, plongé dans une désolation. Et d’ajouter : « Le marché se tasse et pourrait se tasser encore notamment avec la dépréciation du dinar. Les banques ont constaté déjà une chute dans la courbe des crédits automobiles depuis la mise en application de la première taxe. » Depuis Paris, où il séjournait en ce moment, le directeur général de Renault Algérie, Stéphane Galoustian, ne cache pas, lui aussi, ses appréhensions.




Trop d’impôts tue l’impôt
« La taxe est forcément pénalisante pour le consommateur d’abord et le concessionnaire en second lieu », a-t-il déclaré. Selon lui, les compensations seraient très difficiles et « nous risquons d’être confrontés à un sérieux dilemme, celui d’honorer nos engagements avec le personnel et l’ensemble des intervenants sur notre réseau ». Les concessionnaires sont décidément dans une véritable mauvaise passe ! Surtout lorsqu’on sait que de nouvelles dispositions viennent se greffer sur les anciennes. Si la hausse de la taxe imposable à l’achat des véhicules neufs venait sanctionner à nouveau les consommateurs, les concessionnaires, eux, seraient désormais confrontés à une autre disposition liée à la fermeture du port d’Alger aux navires transportant les véhicules. Omar Rebrab, directeur général de Hyundai Motor Algérie, n’a pas hésité hier à dénoncer « le comportement unilatéral » des pouvoirs publics et l’absence de concertation avec l’Association des concessionnaires automobiles. « Il est clair que c’est le consommateur qui est appelé à mettre la main à la poche, mais le concessionnaire souffre lui aussi de ces décisions. Trop d’impôts tue l’impôt », nous déclare M. Rebrab. Pour ainsi dire, le véhicule risque d’être accessible désormais à une catégorie bien précise de la société, tandis que l’appauvrissement de la couche moyenne continue à se faire en silence, en l’absence de bonnes idées créatrices de richesses chez les responsables en charge des dossiers de l’économie.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 19 Juil - 08:37 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
altoalto
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mai 2009
Messages: 11

MessagePosté le: Dim 19 Juil - 10:29 (2009)    Sujet du message: Hausse de la taxe sur les véhicules neufs Répondre en citant

y en a marre c est toujours les memes qui casquent, 
Revenir en haut
limace
Membre junior

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2009
Messages: 4
Localisation: la bas
Masculin

MessagePosté le: Lun 20 Juil - 23:02 (2009)    Sujet du message: Hausse de la taxe sur les véhicules neufs Répondre en citant

j espare que  ces une fosse alerte
Revenir en haut
legend


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2009
Messages: 124
Localisation: parmi les miens

MessagePosté le: Mer 22 Juil - 08:35 (2009)    Sujet du message: Hausse de la taxe sur les véhicules neufs Répondre en citant

Hausse de la facture d’importation


Les pouvoirs publics ont tenté hier, tant bien que mal, de justifier la hausse de la taxe sur l’achat d’un véhicule neuf, imposable, faut-il le préciser, au consommateur final.



A travers un bilan évaluatif rendu public hier par le Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS) des Douanes algériennes, il est indiqué que cette taxe, introduite il y a déjà une année, a généré une baisse de 10,5% sur la courbe des importations de véhicules. Plus précisément, l’Algérie a importé 153 292 véhicules au cours du premier semestre 2009, contre 171 277 durant la même période de 2008, soit une baisse de 10,5%, a indiqué le CNIS dans un communiqué repris par l’agence APS. La précédente taxe, qui sonnait comme un rappel à l’ordre, était quelque peu compensée par des remises introduites par les concessionnaires automobiles au profit des consommateurs. Cependant, cette augmentation de la taxe automobile, annoncée comme la solution idoine au problème des importations, risque de sanctionner davantage le consommateur, pris en tenaille entre le manque de moyens de locomotion modernes et l’inaccessibilité de la voiture, en passe de devenir un produit de luxe.
Selon les chiffres du CNIS, diffusés sur fond de polémique liée à la nouvelle taxation décidée par le gouvernement, la valeur globale des véhicules importés n’a pas connu une baisse pendant la même période de référence. La valeur des importations est passée, d’après la même source, de 128,069 milliards de dinars au 1er semestre 2008 à 142,234 milliards de dinars lors de la même période de 2009. De janvier à juin 2009, précise le CNIS, les concessionnaires (une trentaine) ont importé 143 977 véhicules contre 160 754 à la même période 2008, en baisse de 10,44% pour un montant de 129,66 milliards de dinars, précise la même source. Les importations des particuliers totalisent 9315 véhicules au cours des six premiers mois de 2009 contre 10 523 unités durant la même période 2008, en baisse de 11,48% pour un montant de 12,56 milliards de dinars, ajoute le CNIS. Selon les experts de cette institution, qui relève des Douanes algériennes, cette baisse s’explique notamment par les effets de la crise économique internationale, la baisse des ventes par facilité pratiquées par certaines banques et « les taxes introduites en 2008 par l’Algérie afin de réguler le marché de l’automobile ». Le gouvernement semble réaliser ainsi un coup de génie en taxant le consommateur pour réguler le marché. Mais le gouvernement n’a toujours pas justifié aussi le monopole des banques étrangères sur les crédits automobiles.
Revenir en haut
Mazmaz
Membre junior

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2009
Messages: 3
Localisation: Algeria
Masculin

MessagePosté le: Mer 22 Juil - 15:38 (2009)    Sujet du message: Hausse de la taxe sur les véhicules neufs Répondre en citant

c est la meme histoire, tout le monde se sucre sur le dos du consommateur
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:27 (2016)    Sujet du message: Hausse de la taxe sur les véhicules neufs

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Suzuki algerie : le forum Index du Forum -> Suzuki algerie : le forum -> infos et debats Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
free counters
Outils Services Compteurs Générateurs Codes-sources... gratuits pour vos sites

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com