Suzuki algerie : le forum Index du Forum

Suzuki algerie : le forum
Site de rencontre et d'echange des amateurs et passionés algeriens de la voiture japonaise Suzuki et de son pendant Maruti

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les voitures sont-elles plus chères en Algérie ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Suzuki algerie : le forum Index du Forum -> Suzuki algerie : le forum -> Pause café
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 617
Localisation: Ici et ailleurs

MessagePosté le: Mer 6 Mai - 14:26 (2009)    Sujet du message: Les voitures sont-elles plus chères en Algérie ? Répondre en citant

Les voitures sont-elles plus chères en Algérie ?

Source:www.motors.dz


Les prix des voitures ne cessent d’augmenter dans notre pays. Ces deux dernières années ils ont augmenté de 16,6%. Les prix affichés dans les concessions semblent plus élevés en Algérie qu’ailleurs. Avec l’ouverture du consommateur algérien sur les médias étrangers, les comparaisons entre les prix des mêmes produits commercialisés ici et là se font de plus en plus. Bon nombre de nos concitoyens estiment que, à des niveaux d’équipements équivalents, les véhicules vendus en Algérie sont plus chers, et ils ont été près de 30 000 à importer eux-mêmes leurs voitures d’Europe en 2008.
Nous avons essayé de répondre à la question qui tarabuste l’esprit des automobilistes algériens : les voitures sont-elles réellement plus chères en Algérie qu’ailleurs ? A une certaine période ce n’était certainement pas le cas. Mais l’est-il aujourd’hui ?
Pour y répondre, nous avons pris un échantillon de voitures particulières, parmi les plus prisées du marché national, et nous avons essayé de comparer leurs prix en Algérie avec ceux appliqués au Maroc qui est un pays voisin, et en France, pays européen voisin et premier partenaire économique de notre pays. Nous avons converti les prix de ces véhicules de la monnaie locale au dinar algérien (DA) pour apprécier la différence.
Nous avons, aussi, comparé certains paramètres socio-économiques (produit national brut, salaire minimum, taux de chômage, taux d’inflation) pour apprécier à sa juste valeur cette comparaison.
La lecture de l’ensemble de ces données nous a amené à confirmer qu’en général, les voitures sont chères en Algérie.
Sur les 22 modèles que nous avons choisis parmi les plus vendus en Algérie, certains sont moins chers qu’au Maroc mais plus chers qu’en France, alors que pour d’autres c’est l’inverse. Rares sont les véhicules qui sont à niveau de prix équivalent.
A titre illustratif, nous avons pris la Dacia Sandero qui n’est pas commercialisée au Maroc, et nous avons trouvé qu’elle est de 200 000 DA moins en France qu’en Algérie ! Un écart important que le consommateur algérien aurait du mal à admettre.
On comprend que la Logan soit de 27 800 DA moins chère au Maroc et la Clio III de 100 000 DA moins chère en France, car elles y sont produites, mais pas que cette même Logan coûte 282 000 DA de moins en France, sachant que le modèle qui y est commercialisé est importé de Roumanie au même titre que celui vendu chez nous. Les frais de logistique et la taxe ne sauraient justifier cet écart dans ce cas précis.
La Chevrolet Spark et la Mégane 1.4 essence (05 portes) coûtent, elles aussi, respectivement 100 000 DA et 143 000 DA de moins au Maroc. L’autre coréenne commercialisée en France, la Kia Picanto, est de 82 000 DA au dessous du prix qu’elle affiche en Algérie. Cela représente la taxe en sus. Idem pour la Polo (-64 000 DA), la 207 (-43 000 DA) et la Clio Campus (-60 000 DA).
Sur le haut de gamme, on a remarqué que l’écart entre la BMW série 3 (320d Premium) vendue en France et celle commercialisée en Algérie est de un million de dinars (1 000 000 DA) !!!
Un petit retour en arrière nous a dévoilé d’autres données. A titre d’exemple, le prix moyen pondéré (voir tableau N°2 ci-dessous) des véhicules a augmenté, en Algérie, de 16,6 % entre le Janvier 2007 et Janvier 2009.

Des niveauxde vie inégaux
Un des éléments de comparaison qui ont renforcé notre conclusion est le niveau de vie dans ces trois contrées, que sont le PNB/habitant (produit national brut), et le salaire minimum.
On relèvera que, pour l’année qui vient de s’écouler (2008), le produit national brut/habitant était de 3464$ en Algérie contre 4309 $ au Maroc, alors qu’en France celui-ci était de 35 784$ (soit, plus de dix fois supérieur à celui de notre pays).
Ainsi le smicard algérien doit utiliser plus de 95 salaires mensuels pour s’acheter une Clio Campus à 1 145 000 DA, son confrère français n’a besoins que de neuf mensualités pour l’acquérir, alors que le marocain devra user de 89 mois de salaire. L’Algérien doit, ainsi consentir plus de sacrifices que les autres. Ceci indépendamment de toutes les facilités d’octroi de crédit à la consommation dont disposent les marocains et les français, et que l’algérien peine, encore, à obtenir. Car, faut-il le rappeler, si les achats de véhicules neufs, en France comme dans le royaume chérifien, sont de l’ordre de 30% en cash et 70% à crédit, les proportions sont carrément inversées en Algérie, sans compter que les taux d’intérêt sont plus élevés chez nous.

Remises et offres promotionnelles
Une course inhabituelle aux remises a été amorcée dès le mois de Septembre dernier, imposée par l’importante baisse des ventes et l’accumulation de stocks chez l’ensemble des concessionnaires automobiles. Cela a commencé par des prises en charge de la taxe pour arriver, aujourd’hui, à des niveaux qui dépassent, parfois le double sur des véhicules haut de gamme.
Mais cela reste, dans la majeure partie des cas, bien en deçà de ce qui est offert aux clients français, lesquels profitent de remises atteignant les 5000 Euros (environ 461 930 DA) sur des véhicules qui coûtent 26 000 Euros (environ 2 401 990 DA), en sus, d’une prime gouvernementale de 1000 Euros (environ 92 383 DA).
Cela dit, les remises consenties au Maroc comme en France sont nettement plus importantes (rarement moins), selon les marques, que celles auxquelles on a droit en Algérie. Elles vont jusqu’à 13 000 DH (environ 108 847 DA) sur l’Accent et 25 000 DH (environ 209 322 DA) pour une Renault Mégane 4p qui coûte 166 000 DH (environ 1 389 903 DA), alors qu’elles ne dépassent pas 70 000 DA pour la première et 150 000 DA pour la seconde chez nous.
Sur un autre chapitre, s’il est de coutume que le consommateur européen n’achète jamais son véhicule au prix affiché sur le catalogue, le client algérien découvre à peine ce procédé, habitué qu’il a été aux seules remises consenties sur des campagnes promotionnelles.
Aussi, on commence à voir, depuis quelques temps, des marques accorder à leurs commerciaux la latitude d’offrir des ristournes à leurs éventuels clients. On peut ainsi souvent obtenir plus de 30 000 DA de ristourne, même en période de promotion, sur certains véhicules.
S’il est devenu coutumier d’observer, à chaque début de l’année, des augmentations dans les tarifs des véhicules neufs en Algérie, les hausses ont, cette fois-ci, commencé bien avant.

Les prix en hausse en Algérie
L’imposition de nouvelles taxes pour chaque acquisition d’un nouveau véhicule, accentuée par une autre taxe que les concessionnaires doivent verser sur leurs chiffres d’affaires annuels (1%) ont induit des répercussions sur les prix des véhicules qui ont connu des hausses dès le mois d’Août dernier.
Les plus optimistes ont temporisé un maximum avant d’augmenter leurs tarifs, forcés par une conjoncture devenue défavorable en fin d’année avec des hausses du Dollar, de l’Euro et du Yen.
La crise financière qui a bouleversé la planète entière a fini par toucher notre pays à travers son onde de choc.
Soucieux de préserver ses réserves de change, l’Etat algérien a préféré revoir sa politique d’importation et d’octroi de liquidités aux institutions financières en charge du crédit à la consommation, dont l’automobile s’accapare une bonne partie, effrayé par la seule facture d’importation de véhicules qui a atteint la barre des 3 milliards d’Euros.
Et contrairement à ce qui est arrivé dans les pays industrialisés où la baisse de la demande sur l’automobile a fait chuter les prix à travers des promotions qui atteignent, parfois, 30% du prix des véhicules, les tarifs ont continué à flamber en Algérie. Et ce ne sont ni les remises consenties, ni les incessantes campagnes promotionnelles qui nous feront dire le contraire.
Dans un entretien paru récemment sur un quotidien national, un expert financier, professeur à la Sorbonne, en répondant à une question du journaliste qui s’interrogeait sur la non répercussion de la baisse des prix des matières premières à l’international sur les prix des produits en Algérie, dira que «cela s’explique par le comportement des entreprises importatrices (qui) ne reproduisent pas les mêmes prix appliqués sur les marchés internationaux ».
Il ajoutera que « ce que je peux constater c’est qu’en Europe, il y a une baisse importante des produits alimentaires, ceux de l’automobile et de tous les autres destinés à la consommation des ménages, et on se demande dès lors pourquoi cette même tendance ne se répercute pas en Algérie ? ».
Dans son entretien, cet expert s’insurgera contre le fait que les concessionnaires « augmentent leurs marges à tort et à travers et le résultat est que, maintenant, on a des niveaux de prix plus chers qu’en Europe ».

Repères
- Algérie :
33,8 millions d’habitants, 12,3% de taux de chômage, 3464$ de produit national brut/habitant, 12 000 DA de salaire mensuel minimum

- Maroc :
30 millions d’habitants, 11 % de taux de chômage, 4309 $ de produit national brut/habitant, 1661 DH (équivalent de 13 907 DA) de salaire mensuel minimum

-France :
64,1 millions d’habitants, 7,5 % de taux de chômage, 35 784 $ de produit national brut/habitant, 1 321 Euros (équivalent de 122 390 DA) de salaire mensuel minimum.
_________________
鈴木
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 6 Mai - 14:26 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2009
Messages: 617
Localisation: Ici et ailleurs

MessagePosté le: Mer 6 Mai - 14:52 (2009)    Sujet du message: Les voitures sont-elles plus chères en Algérie ? Répondre en citant

Marque Algérie Maroc France

Picanto 1.1 EX Clim 900 000 DA 109 900 DH 892 031 DA 9090 €
_________________
鈴木
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:28 (2016)    Sujet du message: Les voitures sont-elles plus chères en Algérie ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Suzuki algerie : le forum Index du Forum -> Suzuki algerie : le forum -> Pause café Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
free counters
Outils Services Compteurs Générateurs Codes-sources... gratuits pour vos sites

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com